En voilà une nouvelle qu’elle est bonne !

Par défaut

Ha ben ça alors. Ou j’ai rien compris, ou la Police de Liège est une petite coquine.

Hier après-midi, je rentre chez moi, éreintée par une journée de dur labeur (retrouver les collègues, accueillir les élèves, papoter avec les collègues, acheter un sandwich, pouh ! Je suis crevée).

Bref, j’atteins tant bien que mal ma boîte aux lettres et là, oh surprise, une grosse enveloppe de la Police de Liège.

Qu’est-ce que j’ai encore fait ? que je me dis, pessimiste.

Mais rien, mes amis, rien! Ou plutôt, rien d’illégal. Quelque chose de culturel même. J’en ai déjà parlé  sur ce blog, mais j’ignorais que le produit de mon imagination lubrique allait trouver sa (petite) place dans une édition chez Luce Wilquin, dame Wilquin, maîtresse Wilquin !

Ma nouvelle « Au suivant » est donc publiée dans le recueil collectif « Strip-tease » suite au concours du même nom organisé par la Police de Liège.

J’ai le droit de me la péter, non, au moins une soirée ? Alleeeez.

Au passage, je note qu’un visiteur de mon blog est repris dans les lauréats. Je cite : Daniel Fattore. Hasard ou Monsieur est plus vif que votre dévouée ? Je pense qu’il est plus vif. D’ailleurs, il a déjà publié un article sur son blog à propos de notre publication commune.

Félications Monsieur Fattore.

En vente dans toutes les bonnes librairies évidemment (même les mauvaises, on s’en fout, après tout, tant que le livre est bon) au prix de 14€.

Publicités

"

  1. Merci et meilleures salutations, bravo à vous! 🙂
    Je n’ai pas encore reçu mon exemplaire – qui est sans doute encore en train de traverser un bon bout d’Europe dans un wagon postal. Mais j’ai hâte de voir l’objet… qui semble avoir beaucoup d’allure.

    • J’ai lu votre nouvelle. C’est la dernière du recueil, une place privilégiée, je trouve. Effectivement, particulière dans le traitement du thème imposé. Bravo ! Elle est très belle, très douce finalement, très humaine.

  2. Je ne suis en règle générale pas trop « nouvelles » mais vu le pourcentage record d’auteurs que je connais (au sens 2.0 du terme) dans la liste des contributeurs, je rajoute à ma to-read list!

    • J’espère que tu apprécieras. La nouvelle est un art particulier : captiver son lecteur, le tenir en haleine et l’abandonner très vite. Grand art de manipulation, si c’est bien fait !

      • « Striptease », « coquine », « lubrique » et enfin ce dernier commentaire qui évoque une analogie pas très subtile dans mon esprit…

        Tout est bon pour attirer le client !

  3. Pingback: Ma vie d’écrivain maudit Chapitre 2 « Le blog d'Isabelle Baldacchino

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s