Ben quoi, kes ski ya ?

Par défaut

L’article de ce soir sera résolument anti Saint-vous-savez-qui. En ce 14 février 2012, nous essaierons d’éviter le sujet du jour (je dis « nous » bien que nous suis seule, juste pour ironiser sur cette mascarade festive à deux).

Alors, parlons d’autre chose.

Ça y est, enfin, nous y voilà, les poules ont des dents, la semaine a quat’ jeudis, on n’y croyait plus : le froid s’en va, c’est incroyable ! Bon, il reste encore quelques troupes rebelles en région liégeoise, mais je peux le dire aujourd’hui sans rougir : la bise est morte. Je ne parle pas du bisou bien sûr. On ne parle pas de rapprochements labiaux aujourd’hui. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, c’est le 14 février mais présentement, certains sujets sont tabous, c’est pourquoi je ne les mentionnerai pas.

RIP

Je disais donc : la bise polaire est décédée. C’est vrai, c’est quoi ce temps de m… au milieu de l’hiver ? A-t-on jamais vu des températures en dessous de zéro en plein mois de février ? C’est dingue ça. Le monde est fou, moi je vous dis, d’autant qu’on nous explique en édition spéciale du 20h pendant 47 minutes que ce froid exceptionnel en pleine saison hivernale est dû, tenez-vous bien, au réchauffement climatique. Ben quoi ? Kes ski ya ? Y’en a qui contestent ? Soit.

Happy face

C’est une bonne nouvelle tout de même. La facture de mazout va baisser.

Les SDF vont pouvoir rentrer chez eux. Oooh, cet élan de solidarité tout de même. Les couvertures, les soupes chaudes, les lits d’appoints, c’est magnifique. C’est dans ces cas-là qu’on voit à quel point l’être humain reste lui-même : ouvert, attentionné, altruiste, rempli d’amour. Haaaaaaa. J’ai dit un mot qu’il ne fallait pas dire. Pardon, mille pardons, je ne recommencerai plus. Vite un sujet pour ne pas parler de ce dont on ne doit pas parler aujourd’hui.  Ben quoi ? Kes ski ya ? Je fais ce que je peux, oh. Dalaï Lama !

Le Dalaï Lama vient à Huy fêter mon vingt-septième anniversaire au mois de mai. Oui, oui  (je sais elle est facile, mais je n’ai jamais dit que j’avais l’humour subtil). Si, je vous jure que c’est vrai. J’ai 27 ans.

Nostalgie

Dalaï et moi, c’est une longue histoire. On s’est connu en 59 lors de son départ pour l’Inde, où il a créé le gouvernement tibétain en exil. Je suis moi-même moine tibétain depuis 62 après avoir accouché de notre enfant, Tenzen Sankoukaï Séla Bataiï. Eu égard à son statut de plus haut chef spirituel du bouddhisme, considéré par la plupart des Tibétains comme une émanation du bodhisattva de la compassion, et par conséquent interdit de tout rapport charnel, nous n’avons pas pu garder le fruit de notre amour, aaaaaaaaahhhh, j’ai ripé. Désolé, juré craché, je ne le redirai plus. Voilà, je biffe la mention inutile sur mon ordinateur : amour, barré et je choisis un sujet neutre, dénué de toute connotation sexuello-sentimentale : Enrico Macias.

Ha non, je ne peux pas, c’est mon ex. Ben quoi ? Kes ski ya ? Oui, j’ai été mariée à un chanteur pied-noir, zaï zaï zaï zaï, et alors ? Ça gène quelqu’un ?

Je jette l’éponge

Oh, mais vous m’embêtez à la fin avec vos restrictions. J’ai essayé, j’ai essayé, j’y arrive pas. Cher public, chers lecteurs zé bloguistes, j’ai essayé pour vous d’éviter le sujet mais c’est pas possible. Tout est amour, on dirait. Même si je parle des phoques, je suis obligée d’évoquer leur sexualité. Les moules, c’est connoté. Les échecs, ça se joue à deux. Dans cuistax, il y a « cuisse ». Quand je vous dis que tout est love, sex et amour. Même les déboires de Whitney Houston nous ramène à la sempiternelle « and Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii will always love youuuuuuuu ». Ben quoi ? Kes ski ya ? Je chante faux c’est ça ?

Il ne me reste plus qu’à quitter la scène, la tête haute et à déclarer mon amour indéfectible au public qui m’est cher et qui me pardonnera cette entorse à l’omerta du jour.

Au revoir et à dada.

Publicités

"

  1. Moi: oh, une rose! C’est gentil… Mais pourquoi?
    Lui: ben ch’sais pas, ils m’ont filé ça à la sortie du supermarché…
    Moi: ah, ça doit être l’équipe de campagne d’Hollande.

    Oui, cette année, la St Valentin, on est passés un peu à côté.

      • C’est joli, les petits coeurs, pourtant… Mais ils sont aussi jolis le 15 février que le 14. Il y a également beacoup plus de place au restau. Et les chocolats, eux, sont bons toute l’année.

        Sinon, aujourd’hui, j’ai choisi de ne pas manger de crêpes ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s